Robinet par Edouard Tamba sur Unsplash

La chasse aux fuites

Dossier réduire sa consommation d’eau : fiches pratiques

 

La chasse aux fuites

Acquérir les bons gestes et les appareils économes c’est bien, mais une fuite cachée peut réduire à néant tous vos efforts pour limiter votre consommation d’eau. On estime que les fuites représentent 15 à 20% de la consommation des ménages. Tout de même… Partons donc à la chasse aux fuites !

 

Le robinet qui goutte

Celle-là n’est pas difficile à détecter au moins. Soit ça fait ploc-ploc à intervalle régulier, soit ça suinte de la base du robinet. Souvent due au vieillissement des joints ou à l’entartrage, la fuite des robinets est un fléau bien anodin. Mais une goutte d’eau par seconde, c’est 4L par heure, soit 35m³ d’eau sur une année ! Voilà qui devrait motiver à décrasser tout ça.

Robinet qui fuit - Les EcolonomesContre le tartre, le vinaigre blanc fait des miracles. L’idéal est de démonter le robinet entier après avoir coupé l’eau, de dévisser tout ce qui peut l’être, de gratter aux endroits critiques et de faire tremper une nuit dans un bain de vinaigre. Vous récupérez votre plomberie comme neuve le lendemain. Profitez-en pour changer les joints d’embase et du mousseur si ils sont abîmés. Remontez le tout en serrant bien et ouvrez l’eau. Normalement la fuite a disparue. Par contre si l’eau s’écoule encore, il faudra sans doute envisager de changer entièrement le robinet.

Si vous ne savez même pas par où commencer, le site Helpy vous guide pas à pas pour nettoyer et réparer votre matériel.

© Admissile

 

La chasse d’eau qui fuit

mecanisme-chasse-eau- Les EcolonomesPlus pernicieuse est la fuite de chasse d’eau. Souvent peu visible, elle peut aussi avoir plusieurs causes. Pour faire son diagnostic, un truc infaillible : versez un colorant alimentaire ou un produit spécial détection de fuite dans le réservoir des wc. Vous trouverez tout de suite la fuite si il y en a une.

Ensuite il faudra enlever le couvercle de la chasse d’eau pour déterminer quelle en est la cause. Si l’eau ressort en continu par le tuyau de trop plein c’est que votre flotteur est, soit mal réglé, soit qu’il ne remonte pas assez (parce que le mécanisme est grippé ou le flotteur percé). Il est assez facile de résoudre ce problème en tordant la tige du flotteur vers le haut dans le cas d’une chasse d’eau à l’ancienne ou en remontant le flotteur sur son axe pour les nouveaux modèles. Par contre, si le flotteur est percé vous ne pouvez que le changer.

Si l’eau n’arrive pas  l’embouchure du trop plein mais que vous avez un filet continu dans la cuvette c’est certainement le joint du clapet qui est en cause. Il faudra le démonter puis le détartrer ou le changer si il est abîmé.

Si vous avez une fuite à la fois dans et à l’extérieur de la cuvette, c’est le joint d’étanchéité du réservoir qu’il sera nécessaire de remplacer. Cette opération est un peu plus impressionnante puisqu’il faut enlever tout le réservoir de la chasse d’eau pour y accéder. Ça n’a rien d’inhumain néanmoins.

Sur Les Bons Tuyaux, vous trouverez tout le pas à pas pour réaliser ces réparations par vous même avec un outillage basique.

Dernier contrôle dans vos toilettes : le petit robinet d’arrivée de l’eau. Vérifiez que tout est parfaitement sec. Dans le cas contraire, là encore, prenez le temps de changer le joint d’étanchéité pour ne pas gaspiller d’eau inutilement.

© Urgence-plombier-toulouse

 

Les fuites invisibles

Quant la fuite se situe à l’intérieur de l’habitation elle est assez facile à détecter. C’est autre chose quand elle a lieu sur des canalisations dans le sous-sol d’un bâtiment. Pour la déceler il faut prendre l’habitude de contrôles réguliers :

  • Observez vos factures d’eau et comparez-les. Si vous constatez une hausse très significative de la consommation d’eau entre deux factures, il y a un problème quelque part. Vous devriez faire appel à un spécialiste si vous n’avez constaté aucune fuite apparente dans votre logement.
  • Faites le test du relevé nocturne. Un soir, après avoir fini d’utiliser l’eau pour la journée, relevez le chiffre de votre compteur d’eau. Au matin et avant de tirer la moindre goutte, faites de même et comparez. Si il y a une différence, alors l’eau s’enfuit quelque part sans vous demander votre avis ! Ce test peut également s’effectuer sur un week-end hors de chez soi par exemple.
  • Contrôlez régulièrement l’ensemble de votre habitation, de la cave au dernier étage. Des traces d’humidité peuvent être causées par une fuite dissimulée. Les tuyaux cachés dans les meubles sous les éviers, par exemple, peuvent goutter sans qu’on s’en rende compte. Prenez bien soin aussi de vérifier vos appareils de chauffage de l’eau : cumulus ou chaudières. Souvent placés hors des regards, on a tendance à les oublier dans leurs réduits.

Fuite - Les Ecolonomes

 

Prévenir vaut mieux que guérir

Pour éviter au maximum ces fuites indésirables il est essentiel de bien protéger son installation contre le gel, notamment le compteur et les robinets extérieurs.

Si vous vous absentez longtemps, coupez totalement l’arrivée d’eau. Et, en période hivernale, n’oubliez-pas de laisser les radiateurs sur la position hors-gel.

Enfin, certaines habitations sont soumises à une trop grande pression qui met à mal toute l’installation et provoque des fuites prématurées. Cela peut être le cas dans les immeubles très élevés, les villes industrielles ou montagnardes. Pour savoir si votre logement est concerné, il n’y a pas trente-six solutions : il faut contrôler sa pression à l’aide d’un manomètre. Au delà de 3 bars, vos raccords, appareils et canalisations peuvent grandement en pâtir. La mise en place d’un réducteur de pression au départ de votre installation peut alors s’avérer utile.

 

 

 

Autres fiches du dossier

 

Photo d’ouverture : Edouard TAMBA

Auteur de l’article : Virginie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.