Se laver sans gaspiller - Les Ecolonomes

Se laver sans gaspillage

Dossier réduire sa consommation d’eau : fiches pratiques

 

Se laver sans gaspillage

C’est dans la salle de bain qu’un foyer utilise le plus d’eau. Près de 40% de notre consommation si on en croit le site jeconomiseleau.org. Raison de plus pour être, ici, particulièrement attentifs à nos pratiques.

On ne le répétera jamais assez mais prendre une douche est beaucoup plus économique que prendre un bain. Une baignoire peut contenir jusqu’à 200L. Alors qu’une douche de 10 minutes à 10L/minutes ne consommera que 100L. Si votre douchette est équipée d’un réducteur de débit, ce chiffre dégringole encore. Si vous coupez l’eau pendant que vous vous savonnez, vous économisez 2 ou 3L. Si vous réduisez le temps sous la douche votre consommation baisse d’autant… Mais tout ça vous le saviez, n’est-ce pas ? Passons plutôt au vrai problème : combattre notre laisser-aller !

Baignoire par Karla Alexander sur UnsplashKarla Alexander

 

Car oui, c’est vraiment très agréable de prendre un bain et oui, c’est parfois bien difficile de couper l’eau quand on est en train de se réveiller sous la douche… On a tendance à traîner : « Allez, encore une toute petite minute et je sors… » Je pense qu’on connaît tous ça. Voici donc quelques armes pour nous aider à avoir une véritable consommation écolonomique :

 

Je prendrais moins de bains

Il y a ceux à qui le bain ne manque pas du tout. Et il y a les autres. Si vous faites partie de la seconde catégorie, faire une croix sur ce moment de relaxation peut devenir un calvaire. Or, vivre dans la frustration n’est pas vivre pleinement et peut même s’avérer contre productif. Le but n’est quand même pas de se rendre malheureux. On peut donc se dire que l’on réserve le bonheur de barboter à des moments bien particuliers : après une journée sportive par exemple. Ou une fois par mois / par semaine maxi. Chacun faisant selon ses moyens, du moment qu’il arrive à s’y tenir. On peut aussi s’offrir une sortie au SPA pour se récompenser de ses efforts… ça aide à tenir ses bonnes résolutions !

Pour les enfants, patauger dans l’eau est un plaisir qu’il est important de laisser se développer, ne serait-ce que pour qu’ils apprivoisent l’élément liquide. C’est aussi de francs moments de rigolade qu’on s’en voudrait de supprimer dès qu’ils tiennent debout. Pour les plus petits, la mini-baignoire bébé est une bonne solution. Quand les pieds commencent à dépasser, on peut investir dans un séparateur de baignoire, type Babydam mais attention aux dimensions de votre installation car ça ne fonctionne pas sur toutes les baignoires. Quoiqu’il en soit, rappelez-vous qu’une dizaine de centimètres d’eau suffisent pour s’amuser !

Se laver sans gaspillage - Babydam - Les Ecolonomes© BabyDam

 

Je ne trainerai plus sous la douche

On l’a vu, la douche est bien plus économique que le bain… à condition de ne pas y rester 3 heures ! Sachant qu’une douche classique débite environ 20L/minute, le premier réflexe à avoir concernant ce poste est d’investir dans une vraie douchette économique. Pour 20 à 30€ vous trouvez maintenant facilement sur le marché des pommeaux de douche qui, grâce à un système permettant d’injecter de l’air dans l’eau, vous feront économiser jusqu’à 75% d’eau sans perte de pression.

Couper l’eau durant le savonnage est pénible si votre robinet est encore « à l’ancienne » avec deux poignées qu’il faut régler pour obtenir la bonne température. Il existe des vannes coupe-eau à placer entre le robinet et le flexible de douche mais ce n’est pas l’idéal car cela peut occasionner des brûlure à la réouverture. La seule vraie solution est d’investir dans un mitigeur qui conservera votre réglage et vous apportera un vrai confort au jour le jour.

Se laver sans gaspillage - Sablier de douche - Les EcolonomesPensez aussi qu’il est plus facile de fermer l’eau si la salle de bain est correctement chauffée. Lorsqu’on sait que l’on va se cailler dès la fermeture du robinet, on a tendance à traîner plus que de raison…

Enfin, pour ceux qui repoussent de minute en minute le moment fatidique de couper l’eau (dont je fais partie), il faut se contraindre à respecter un temps imparti. L’utilisation d’un sablier ou d’un minuteur peut être d’une grande aide : au dernier grain de sable ou à la sonnerie, on sort et puis c’est tout !

 

© Giffits

 

Je ne laisserai plus l’eau couler en vain

Si vous habitez une maison assez ancienne, que le chauffe-eau se trouve à la cave et que l’eau doit traverser des kilomètres de tuyaux pour vous parvenir, il est probable que vous deviez laisser couler pas mal d’eau froide avant d’en obtenir de la chaude. Le mieux serait de réduire la longueur des canalisations, de les calfeutrer pour quelles ne perdent pas leurs calories, voire de changer complètement l’emplacement du chauffe-eau. Mais ces modifications, qui demandent un certain investissement, ne sont pas toujours réalisables. En attendant mieux, voici trois astuces pour ne pas laisser couler l’eau en vain.

Au moment de votre douche ou de faire la vaisselle, ayez à portée un seau que vous placerez sous le robinet pour récupérer l’eau froide qui va s’écouler. Cette eau peut servir à arroser les plantes, à remplir la cuvette des toilettes ou même à remplacer l’eau dans votre machine à laver si celle-ci s’ouvre par le dessus !

Si vous remplissez un bain, commencez à l’eau froide, vous compléterez avec plus d’eau chaude quand celle-ci arrivera.

Essayez de rassembler les activités nécessitant de l’eau chaude. Enchaînez le bain des enfants, votre douche et la vaisselle et vous profiterez de l’eau déjà chaude dans les canalisations.

 

Autres fiches du dossier :

 

Photo d’ouverture :Lubomirkin

Auteur de l’article : Virginie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.